Alexandre Zanotti. Accroître l’offre de formation et tendre vers la qualité pour les compagnies d’amateurs des deux Savoie

Interview.

Alexandre-Zanotti-4Alexandre Zanotti
nouveau Président du Comité départemental des deux Savoie de la Fncta.

Depuis quand pratiques-tu le théâtre et quel est l’élément déclencheur de cette passion ?

Depuis le siècle dernier… et, pour être précis, en 1985, lorsque j’étais lycéen. Auparavant, issu d’une famille modeste, la culture se résumait souvent à la lecture (surtout mon père) et au poste de télévision. En fait, 4 évènements quasi concomitants provoquent le démarrage de ma passion.

° Club théâtre
Tout d’abord, j’étais interne dans mon lycée et il y avait un club théâtre. Une copine, Nadia, est venue me chercher pour y participer et monter quelques sketches du « Petit Théâtre de Bouvard »… Quelle horreur ! Moi si timide, si mal à l’aise. Et bizarrement j’ai adoré. Quoi au juste ? Je ne sais pas, mais c’était plaisant, grisant.

° Animation d’un atelier théâtre
Ensuite, dans mon village, ma voisine écrivait des pièces de théâtre radiophonique (Ida Savignac, épouse de Jacques Samyn, réalisateur de télévision) et je lui propose d’animer un atelier pour les jeunes. Au bout de deux séances, elle rend les armes, trop difficile à gérer et du haut de mes 17 ans, j’ai repris l’atelier et tout de suite j’ai géré mon groupe.

° Ionesco
Et puis, mon professeur de français qui nous fait étudier Rhinocéros d’Eugène Ionesco. Et là, première claque, le texte me parle, je n’avais pas encore réalisé que le théâtre pouvait être un vecteur d’idées.
Enfin, le même professeur de français nous amène voir La Cantatrice Chauve d’Eugène IONESCO. Et là, deuxième claque, j’étais fasciné, hypnotisé par le texte, les comédiens. Et je pense qu’une de mes premières réactions a été de dire : »C’est ça que je veux ! ».

A partir de ce moment-là, je n’ai jamais arrêté le théâtre !
30 ans de passion à monter sur scène ou être dans l’ombre, à lire des textes, à découvrir des auteurs, à avoir le trac, à partager, à donner envie, à réfléchir…

Trente ans de passion, pourquoi ?

Parce que le théâtre, c’est tout simplement la vie ! C’est un lieu où tu ne peux pas tricher avec tes sentiments, tes émotions…

Alexandre-Zanotti-6Quel est le point fort du Comité des Savoie de la FNCTA ?

Bien que président seulement depuis cette année, j’appartiens au comité depuis quelques années et donc je pense connaître (un peu) celui-ci. Le point fort du comité est son nombre d’adhérentes : 55 compagnies adhérentes sur les deux départements. 600 licenciés. C’est très important et surtout le nombre de festivals créés pour ces différentes compagnies (Le Pataf, Sur un plateau, Envies de scène, Les Escholiers, Armoy, La Balme de Sillingy, Neuvescène, Acte Séez, Théâtania, Massongy, Argonay, Reignier…) Festivals qui permettent aux compagnies de faire d’autres rencontres, de voir d’autres spectacles. Bref d’échanger, de partager, de progresser.

Comment vois-tu l’avenir à moyen terme pour le Comité des Savoie ?

° La formation

Actuellement, le comité est sur une bonne dynamique. Avec la création des Rencontres de théâtre (Argonay, Curienne, Reignier) et la  mise en place du Parcours culturel sur Bonlieu. Luciano De Francesco, ancien président du comité départemental, lui a donné un renouveau. Il faut que ce comité profite de cette énergie pour continuer dans ce sens. Nous allons mettre en place un « chantier » sur la formation. Les autres comités départementaux de la région Rhône-Alpes proposent des formations intéressantes et qui sont bien accueillies par les adhérents, nous devons également proposer ces mêmes outils.

° La qualité

A moyen terme, je souhaite permettre au comité et aux compagnies adhérentes, de tendre vers « la qualité ». C’est peut-être prétentieux mais mon souhait est que chaque compagnie soit consciente qu’elle doit se remettre en question régulièrement. Remise en question concernant son jeu, son répertoire, sa mise en scène. Rien n’est acquis et il faut continuellement se questionner, se positionner afin d’améliorer « la qualité » de nos compagnies.

Et l’avenir du théâtre amateur ?

Je ne me suis pas forcément posé la question concernant l’avenir du théâtre amateur. Je dirais que nous avons une place importante sur la scène du théâtre. La pratique du théâtre amateur permet de créer des vocations pouvant même aller jusqu’au professionnalisme. Le théâtre amateur permet également de drainer un public plus large (la famille, les amis), public que l’on peut également amener vers d’autres spectacles. Enfin, nous devons être vigilants vis à vis de la législation et faire en sorte que nos droits acquis ne se trouvent pas limités.

Quelle est la pièce de théâtre que tu prépares actuellement au sein de ta compagnie La Troupalex ?

Elle. De Marie-Pierre Cattino

Pour l’instant, avec notre compagnie LA TROUPALEX, nous terminons notre fabuleuse aventure avec AUJOURD’HUI MARTINE d’Emmanuel DARLEY avec notre dernière date au Festival des Escholiers à Annecy. Nous aurons eu la chance de jouer pendant plus de 2 ans et de participer à de beaux festivals : Narbonne, Châtillon sur Chalaronne, Villers-lès-Nancy, Crissier (Suisse), Annecy « Sur un plateau », Albertville, Armoy…
Depuis quelques mois, nous travaillons une nouvelle pièce ELLE de Marie-Pierre Cattino. En principe la première est prévue pour fin 2015. Mais, nous ne sommes pas pressés, nous prenons notre temps, nous laissons mijoter…
Par exemple, lors de notre dernière répétition, nous avons passé plus d’une demi-heure pour caler une dizaine de répliques, parce que j’avais envie d’un enchaînement particulier. Pour résumer ELLE est… une histoire de famille assez compliquée. De toute façon, au théâtre, j’aime bien les personnages avec des fêlures.

Sinon, en principe, à l’automne 2015, je vais travailler avec d’autres compagnies, avec d’autres comédiens et je suis extrêmement touché. Des personnes qui connaissent mon travail et qui viennent me chercher, c’est très flatteur même si cela me fait un peu peur, j’ai hâte de commencer cette nouvelle expérience.

Propos recueillis par Guy Dieppedalle

Site web Alexandre Zanotti
Contact :  cd7374@fncta.fr

La Troupalex sur Facebook
Site web Marie-Pierre Cattino

.