ARCHIVE. Les fabuleuses ressources du corps. Retour sur le stage Mime animé par Valérie Loomer

Public-46Retours stage « Mime » 23 et 24/04/16 à Grenoble. Organisé par le Comité départemental de l’Isère de la FNCTA.
Stage « Mime » animé par Valérie Loomer.

Réactions

Tout d’abord merci Mireille pour l’organisation de ce stage.
Ensuite, je suis très satisfaite de ce stage, je n’ai pas vu passer ces 2 jours. J’ai beaucoup apprécié l’approche de Valérie qui nous permet d’aborder la pantomime tout en se souciant du juste alignement du corps afin de ménager son corps, d’être à l’écoute de notre alignement naturel. Elle a une démarche globale très intéressante qui se nourrit de nombreuses références.
Elle nous a initié à différentes techniques de pantomime qui sollicitent  tout le corps, c’était varié et Valérie nous a accompagné avec bienveillance.

.

Pour moi cela a été très enrichissant, pour mon clown. Mon formateur me dit souvent que je ne bouge pas assez mon corps. Les explications données par Valérie, sur le squelette va me permettre de dissocier certains mouvements. Ce que j’ai apprécié également, c’est les richesses de chacune des stagiaires et la bienveillance. En espérant que nos chemins se croiseront et merci de me donner des dates quand vous jouez. A très vite.
Framboise

.

J’ai passé un excellent week-end grâce à la pédagogie précise, souriante et bienveillante de Valérie. Un groupe de filles très sympas, motivées et sans jugement. Très contente d’avoir reçu des bases de cet art qu’est le mime. Le travail du corps est fabuleux ! A chaque fois, je suis baba de voir toutes les ressources de celui-ci. Je trouve que ce travail nous fait prendre conscience de nos capacités et de nos blocages. Ravie d’avoir aussi découvert même si c’est trop peu, la méthode Alexander.

L’animatrice Valérie Loomer.

Née à New York, diplômée en 1982 du Shenandoah Conservatory (USA), elle étudie le luth et le basso continuo à la Schola Cantorum Basiliensis. Avec la guitare renaissance, le théorbe, le luth et le cistre, elle collabore avec de nombreux ensembles musicaux… Avec La Compagnie Barbaroque elle a joué pendant 10 ans dans les opéras baroques mis en scène au château de Grignan : l’Orfeo de Monteverdi et plusieurs Lully/Molière. Parallèlement à cette carrière de musicienne, Valerie s’oriente vers les domaines du mime et de la marionnette. Elle a étudié le mime corporel avec Etienne Decroux à Paris en 1974. Elle s’est produite avec la compagnie de Bil Baird Marionnettes (New York) en 1978, Blackbird Theater (Baltimore)1980-1982.
Depuis 1999 avec La Cie du Beau Sauvage dont elle est la co-fondatrice, elle crée des spectacles de contes avec musique et marionnettes.
Depuis de nombreuses années, elle donne des stages de mime, de pantomime, de ponctuation de geste et d’improvisation aux acteurs et aux musiciens.

Le contenu

Échauffement : détente et assouplissement de toutes les articulations du corps. Travail couché et debout.
Techniques    (travail individuel et à deux, travail collectif)
° Isolations : art de faire un mouvement avec une partie du corps pendant que le reste du corps est neutre.
° Gammes du corps : rotations, translations et inclinations
° Rythmes dynamiques : le «poids» du mouvement, du lourd au léger
° Point-Fixe : travail autour d’un point dans l’espace, lisible par le public.
° Ponctuation du geste : séparation des gestes par un bref arrêt. Ceci oblige l’acteur à clarifier ses intentions et rend le jeu clair.
° Pantomime : d’abord, les principes de mouvements intérieur et extérieur qui permettent les illusions de l’acteur seul : se faire pousser ou tirer etc… Ensuite, les illusions de l’acteur qui confronte/ joue avec des choses qui n’existent pas, mais que le public voit grâce à sa technique.  Exemples d’illusions : le mur, le poteau, la balle, la corde…
° Improvisation : utilisé pour l’apprentissage de TOUTES les techniques. L’imagination aussi a besoin d’être «échauffée». Tout le monde y réussi toujours car les consignes sont simples et le personnage est neutre ; on est soi même pendant tout ce stage. Après le travail de techniques, des improvisations plus théâtrales seront proposés, et on finira par l’utilisation de la voix (son – 1 mot ). C’est un pas vers la Commedia dell Arte.

Prochain stage : 14 et 15 mai dans la Drôme. + d’infos

.