Stage Initiation au mime et jeu de masque. 18 et 19 novembre 2017. Ecully, Rhône

Cie St Germain. Novalaise. Rencontres FNCTA de Curienne. Photo GuyDieppedalle

Cie St Germain. Novalaise. Rencontres FNCTA de Curienne. Photo GuyDieppedalle

INITIATION AU MIME et JEU DE MASQUE

Organisé par le Comité départemental du Rhône de la FNCTA. Animé par Anne. Ecully, Rhône. Fiche d’inscription à paraître en septembre. Coût des deux journées : 50 €.

CONTENU

1er jour
SAMEDI 18 novembre 2017
10 h 00 – 17 h 00

Tenue :
Tout en noir avec gants blancs et chaussettes blanches (masques fournis)
MATIN :
10 h 00 (Petit déjeuner commun)
10 h 15 : Cercle : présentation de chacun et objectifs attendus avec ce stage
1 – PETIT FOOTING dans la salle et exercice du BONJOUR
2 – Gestuelle, Energie, Rythme CD MERENGUE N° 7 et 10
3 – EXERCICES SUR LE REGARD :
Chacun va déambuler sur l’espace scénique et aller plonger son regard pendant 1 minute dans un partenaire, puis reprendre sa route, et ainsi de suite jusqu’à être passé avec chaque participant.
4 – INTENSITE DU REGARD
Devant la glace (dureté, tendresse, colère, joie, chagrin) et EXPRESSION avec les mêmes ‘états’.
5 – EXERCICE du MIROIR :
Ecoute de l’Autre, concentration

LES BASES du MIME
· Cultiver son imagination / La ligne dynamique :
Placez vos deux mains sur un mur à la hauteur des épaules environ. Poussez légèrement sur le mur avec vos mains. Quand vous poussez, essayer de sentir l’endroit où la pression s’accumule dans votre corps. Vous devriez sentir la pression dans vos mains, bien sûr, mais vous devriez aussi sentir une certaine tension dans vos épaules et vos hanches. Si vous n’arrivez pas à sentir quoi que ce soit, augmentez doucement la pression jusqu’à ce que vous sentiez quelque chose. Essayez aussi différentes positions et sentez comment cela modifie la pression de votre corps. La ligne dynamique fait appel à la mémoire des forces comme celles de l’exercice ci-dessus pour créer des illusions réalistes des forces imaginaires. Maintenant fermez vos yeux et avec les mêmes mouvements, imaginez que le mur est réel. Visualisez le mur dans des couleurs différentes. Sentez le mur et ses textures différentes ; rugueux, lisse, humide, sec, chaud ou froid. Utilisez cette même technique pour toutes les illusions. Vous verrez également que votre corps réagit naturellement à l’illusion si vous êtes convaincu qu’elle est vraie.
· Choisir un point fixe :
Vous allez localiser un point avec votre corps et continuer à bouger autour dans l’espace. Cette technique est la base de toutes les illusions qu’un mime peut créer.
· « Manipulez » l’espace et la matière.
C’est une jolie phrase qui veut dire « faire les choses à partir de rien ! »
Exemple : Dribbler avec un ballon de basket. En n’utilisant qu’une seule main, le mime utilise une grande partie de l’idée derrière la ligne dynamique, mais en utilisant une seule main, il utilise un seul point. Au lieu de deux points, le mime transforme son point restant en forme : une paume arrondie avec les doigts légèrement enroulée sur elle. Cette forme définit l’« espace » où l’illusion existe et permet au ballon de basket, la « matière », d’exister dans l’illusion. La manipulation de l’espace et de la matière peut être utilisée pour créer un certain nombre d’objets, de personnages ou d’évènements.

MIMER UNE ATTITUDE :
Malade, moqueur, affamé, frigorifié, timide
A – Coup dans le vide :
La violence d’une colère sans objet. On lance son poing devant soi pour menacer.
B – L’adoration d’un être imaginé :
On le regarde avec adoration et on le serre dans ses bras.
C – La marche :
S’adapter au rythme de l’autre. Quelqu’un prend une démarche du pied gauche et l’autre le suit. Il ne faut plus penser à son corps, ce n’est plus vous, c’est quelqu’un d’autre. C’est un rythme imposé. Plié, Déroulé lentement, pointe, talon, pousser. Puis au ralenti comme dans un rêve.
D – la corde :
Prendre possession de la corde et la tirer. Echange de flexion du corps suivi de la main. Faire les choses simples. Et au bout de la 4ème fois : résistance de la corde. Bien se mémoriser quand le mime regarde le public (ou droit devant lui) et quand il regarde la corde. (On entre dans un ‘temps sculpté’, c’est-à-dire que la main dans l’espace  doit supporter un poids différent qu’elle a dans la vie). Puis improviser librement pendant 2 minutes avec une corde imaginaire.

PRISE DE DEMARCHES
Dans la neige, sur de la glace, sur des clous, sur la pointe des pieds, lentement puis de plus en plus vite, en canard.
- Retours sur les exercices et difficultés

MIMER UN PERSONNAGE
Le vieillard, le militaire, le mannequin, le peureux, un automate, un aveugle
A – AU CAFE
Vous êtes assis dans un café. Face à vous, à une autre table, quelqu’un vous fait un petit signe de la main. Vous vous demandez si vous ne le connaissez ou pas ? Par politesse, vous lui répondez de la même manière. L’autre, se sentant plus à l’aise, va faire des choses un peu plus folles, des gestes plus amples… une connivence s’établit. Enfin la personne se lève, se dirige vers vous en souriant. Vous vous levez pour l’accueillir… mais elle passe à côté et se dirige vers quelqu’un qui était derrière vous.
B – L’ADIEU :
un ami très cher embarque sur un bateau pour aller très loin, à l’autre bout du monde, et on suppose qu’on ne le reverra plus jamais. Au moment de son départ, on se précipite sur la jetée, à la sortir du port, pour lui adresser un dernier geste d’adieu.
C -  L’ OISEAU :
un oiseau se trouve en face de moi, je le regarde au loin. Il s’élève à la verticale, au-dessus de ma tête, mon regard le suit. Il va tomber. Il est tombé,  je le regarde au sol. Puis il s’envole à l’horizon.

13 h 00 -14 h 00 = Déjeuner hors sac

APRES-MIDI :
14 h 00 : Petit footing

LE DEMENAGEMENT
PORTER DES CARTONS :
Lourds, presque impossibles à soulever, légers, sales, fragiles, petits, énormes.

AU SIGNAL, COMMENCER OU ARRETER LE MOUVEMENT
Les comédiens marchent normalement, au moment où l’on frappe des mains, tout le monde reste figé sur place, puis, à l’autre signal, ils recommencent à marcher.

LA STATUE
A chaque signal, les comédiens doivent s’arrêter et prendre une expression du visage et une position différente.
Faites semblant d’être dans une boite. Si vous êtes dans une boite invisible, vous pouvez pousser en face de vous avec vos mains, d’abord avec la paume de votre main puis avec vos doigts. Agissez comme si vous essayez de trouver un moyen de sortir de cette boite invisible en identifiant ses coins et ses côtés. Passez une main sur les « bords » de votre boite imaginaire, essayez de trouver le couvercle et un moyen de sortir. Si vous voulez, vous pouvez éventuellement trouver le couvercle et l’ouvrir de façon spectaculaire avec les deux bras, dans un geste triomphant.

LE GATEAU
Un comédien vient sur scène. Il doit en 5 min. donner faim aux autres élèves en faisant un gâteau imaginaire.  Le mime est de rigueur puisque c’est l’objet du stage ! Il faut être précis dans les gestes et débordant d’imagination…
- Retours sur les exercices et difficultés

RELAXATION = Fleur au sol CD :

2ème jour :
DIMANCHE 19 novembre 2017 : 10 h 00 – 17 h 00

MATIN : 10 h 00 (Petit déjeuner commun)
10 h 15 : Cercle : Fatigue et ressentis de la journée d’hier
1 – PETIT FOOTING dans la salle
Chaque stagiaire prend un des masques qui sera au sol et s’en met un sur le visageet va se mouvoir et danser comme à la Cour de Louis XIV sur le rythme proposé.
2 – Rythme et Gestuelle devant miroir sur CD TOUS LES MATINS DU MONDE N° 1
3 – JEU DE MASQUE :
Puis travail devant le miroir sur les différents états dans le geste : joie, tristesse, frayeur, déception, colère, rencontre amoureuse, rupture, impatience, doute, froid, chaud.
A mimer seul sans masque PUIS avec masque (un par un)
Je trace une marelle sur le sol, je ramasse un caillou par terre, je le jette par terre et je le rejoins en sautillant d’un pied sur l’autre.
Je suis un chasseur et je me promène avec mon fusil sur l’épaule, je m’arrête, je tire.
Je balaie la poussière, j’en fais un tas et je la ramasse ensuite avec une pelle.
Je marche sur une plaque de glace, je perds mon équilibre en avant puis en arrière, je cherche à m’accrocher quelque part, mais je finis par tomber.
Je marche et je tiens mon chien en laisse. Tout à coup, celui-ci se met à courir et je n’arrive plus à le suivre.
- Retours sur les exercices et difficultés

PAUSE : Thé ou café

HISTOIRE à mimer seul   = SOLO

Histoire 1 :
Le pianiste virtuose : Un célèbre pianiste entre en scène, s’installe et joue.:
Musique : Morceau de piano.
1. C’est un célèbre pianiste et il rentre sur scène.
2. Il salue le public.
3. À droite, à gauche, au centre.
4. Il se dirige vers le piano.
5. Il installe ses partitions, il s’assoit.
6. Il se concentre.
7. Il commence à jouer (la musique se met en marche).
8. Il joue au rythme de la musique.
9. Il se lève, il est heureux.
10. Il salue à nouveau le public.
11. Il quitte la scène.

13 h 00 -14 h 00 = Déjeuner hors sac

APRES-MIDI :
14 h 00 : Petit footing et reprise du MIME

HISTOIRE à mimer à 2 (par 2) :
Histoire 1 :
Le dentiste qui a une drôle de manière de soigner ses patients
Musique : Musique de Charlie Chaplin ou autre.
1. Un dentiste s’ennuie dans son cabinet et attend des patients.
2. En voilà un qui arrive, il a une rage de dents et souffre terriblement.
3. Le dentiste, va lui arracher une dent… mais le patient a toujours mal.
4. Il en arrache une deuxième… mais ce n’est toujours pas la bonne…
5. Il en arrache une troisième… c’est enfin la bonne.
6. Le patient est soulagé et remercie le dentiste.
7. Le patient s’en va !
—————————————–
Histoire 2 :
La fleur magique et le jardinier (exercice du mime Marceau) (MIME seul)
Musique : Morceau de musique classique (valse), jazz…
Histoire : En essayant de suivre le rythme de la musique et les différentes étapes décrites ci-dessous, mimer cette petite histoire d’un jardinier qui plante une graine puis, après un long temps d’attente, finira par cueillir la fleur.
1. Le jardinier arrive heureux en poussant une brouette.
2. Il s’arrête.
3. Il cherche un emplacement pour planter sa graine puis il le trouve.
4. Il prend une pelle et creuse la terre.
5. Il met sa graine.
6. Il l’arrose.
7. Il recouvre la graine de terre.
8. Il tourne autour de la graine.
9. Il attend, attend, attend…
10. Oh ! Surprise, la fleur a poussé.
11. Il la cueille, l’admire, la sent.
12. Il s’en va.

LA MOUCHE ET LA STATUE :
Les participants sont divisés en 2 groupes. Les membres du premier groupe se répartissent sur l’espace de jeu et seront les statues. Ils devront conserver la même attitude pendant tout l’exercice. Les autres sont des mouches qui vrombissent et se déplacent dans l’espace de jeu en passant près des statues. Au signal chaque mouche se pose sur la statue la plus proche, c’est à dire qu’elle touche la statue avec le nez. Nouveau signal, les mouches reprennent leur vol en pensant à ne pas toujours « voler » au même niveau. Après quelque temps, les statues deviennent mouches et les mouches statues.
Objectifs : Travail de la concentration, de l’occupation de l’espace, du contact physique, du déplacement corporel en évitant un déplacement trop droit et trop rigide.

BILAN Ressentis et retours sur la journée, puis sur le stage des deux jours.

RELAXATION = Fleur au sol CD :

17 h 00 : DISPERSION